La guerre c’est la maison. 

En renonçant à se battre contre son démon c’est tomber à genoux et lever un drapeau blanc. Ne pas appuyer sur la gâchette, baisser la tête c’est tout ce dont il rêvait. À bout de souffle on ne peut que retourner vers ce dont on doit s’éloigner. À court d’arguments et maintenue par la peur ton démon te dévore de l’intérieur. Il ne veut que ton coeur enchaîné à ses mains. Pardonner c’est renoncer à se défendre contre ce qui est mauvais. Ce démon a trouvé refuge dans ton cerveau, c’est une programmation à faire de toi une toute petite chose. Ne pas partir le nourrit, en lui donnant de la force tu te brises en milles morceaux. Tu ne pourras jamais faire de ce démon un ange, il n’en a pas conscience lui même d’être un monstre. Il n’y a qu’une seule solution, fuir car la guerre, c’est la maison. 

Publicités
Article mis en avant

… 

Je prends des décisions en silence car on ne peut pas parler avec toi.

– tu dis ça car je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, en fait tu voudrais que je dise oui à tout ce que tu penses. Que j’accepte toutes tes décisions en disant que tu as raison, que tu fais les meilleurs choix pour nous. 

Tu ne veux pas m’écouter, je ne peux pas me confier. 

– biensur que oui, je suis là et je t’écoute. Comme toujours je t’entends parler de tout ce que tu ressens mais un jour c’est noir et le lendemain c’est blanc.

Tu dois comprendre que je réfléchis à notre avenir, je veux le meilleur pour nous, tu dois être patiente, je suis en train de changer 

– patiente, je le suis déjà! Tu penses que je vais tenir encore longtemps ?! Je ne vois pas en quoi tu es en train de changer tu dis ça depuis des années.

Oui mais là je sens qu’il va y avoir du changement 

– comment tu peux savoir à l’avance qu’il y aura du changement ? Si tu ne te décides pas à changer maintenant je vois mal comment le temps te changera.

Tu ne me comprends pas, ce n’est pas sympa. Je suis tout seul, tu ne veux jamais me croire. 

– si si, je comprends. Tu veux peut-être changer mais tu ne le fais pas, tu n’y arrives pas. J’attends, j’attends c’est tout ce que je fais. J’aimerai juste que tu te casses, j’ai besoin de respirer. 

Tu vois, tu t’énerves! On ne peut pas discuter avec toi! Je le savais que tu allais dire ça! De toute façon tu veux que je m’en aille pour que tu puisses faire ta vie de ton côté.

– bah oui, où est le mal ? Je ne suis pas heureuse avec toi. Tu me fais bien trop mal pour continuer comme ça.

C’est méchant ce que tu dis, je suis là pour toi, je t’accompagne dans la vie et c’est comme ça que tu me remercies. Tu ne peux pas me quitter comme ça, je dois réfléchir.

– oui forcément c’est toujours moi la méchante. Dis moi, es-tu heureux avec moi ? Est-ce que je te mène la vie dure ? 

Oui je suis heureux avec toi, et non tu ne me mène pas la vie dure. C’est très bien entre toi et moi. 

– d’accord, alors explique-moi pourquoi moi je ne suis pas heureuse et pourquoi j’ai l’impression que tu me gâches la vie ?

Parce que tu es méchante ! Tu te rends malheureuse et tu te gâches la vie toute seule. Je ne vois pas où est le problème. Tu devrais voir une psy d’ailleurs! Ce n’est pas normal de vouloir jeter quelqu’un sans raison. 

– sans raison? Tu te fiches de moi ? Comment tu peux dire ça alors qu’il n’y a même pas deux minutes tu disais que tu voulais changer, que tu sentais le changement arriver ? Et maintenant il n’y a plus aucun problème ? 

Tu dois faire des efforts aussi, je sais, je ne suis pas parfait comme tu voudrais mais t’es pas mieux non plus. 

– quels efforts je devrais faire ? Je comprends mal? Tout ce que tu aimerais que je fasse c’est te dire oui à tout! 

Non, c’est pas vrai! Tu vois, tu crois savoir des choses mais c’est faux! 

– tu me fatigues! Pourquoi je te mentirais ? Je te dis tout ce que je ressens, tout ce que je vis avec toi. 

Oui mais moi je ne ressens pas les choses comme ça !

– Il n’est pas question de toi, encore une fois, tu ramènes tout à toi. 

Quoi ? C’est toi qui parle de toi là, je te dis juste que je ressens pas les choses comme toi. 

– donc forcément c’est moi qui a un soucis ? 

Bah oui, parce que moi je suis heureux. 

– Ok…….. 

Pardon. 

J’aimerai que tu me pardonnes de te faire souffrir. Je t’aime et je t’aimerai toujours. Tu es ce que j’ai de plus beau dans la vie. Je veux réparer mes fautes. Excuse-moi de faire des erreurs mais je suis humain. Depuis toutes ces années je n’ai pas arrêté de te faire pleurer, de t’humilier. Mon amour je te l’ai donné à coups de poing, à coup de roses qui t’ont écorchées les mains.. Tu sais si un jour tu es capables de me pardonner et d’oublier tout ce qu’il s’est passé je te promet de t’aimer plus fort. Et je ne te mets pas le couteau sous la gorge en te disant ça. Tu es libre de dire non… (24h après) tu n’es pas libre de dire non, d’ailleurs de quoi tu parles ? Si je suis comme ça avec toi c’est parce que tu es méchante avec moi. Tu ne m’aimes pas assez, tu ne veux jamais discuter avec moi. Je me sens mal, je suis triste, j’aimerai que tout s’arrange. Tu dois faire des efforts. (24h après) c’est ma faute excuse moi. (24h après) c’est ta faute excuse toi ! 

C’est juste une fille. 

Ce n’est jamais grave c’est même pour rigoler. J’aime taquiner et lui dire qu’elle n’est pas une fille comme les autres. Parfois, ma main frôle sa joue et elle ne rigole pas. Pourtant ça me fait rire. Elle ne comprend pas, elle n’a peut-être pas d’humour. J’aime aussi lui dire qu’elle me déçoit mais encore une fois, je plaisante. Non je l’aime c’est certain. Elle ne comprend pas mon humour, c’est tout. Je pourrai passer mon temps à la contredire pour la déstabiliser et ensuite la prendre dans mes bras en lui disant que ce n’est pas grave, qu’elle n’a pas à comprendre. C’est juste une fille, alors elle ne peut pas tout comprendre. Elle ne saura jamais ce que c’est d’être important. J’aime lui dire qu’elle ne peut pas gérer toute seule sa vie. Que si je ne suis pas là elle ne saurait pas faire.. Si demain elle venait à partir, j’aimerai qu’elle sache que je lui souhaite beaucoup de courage pour retrouver un homme comme moi. Un homme patient, drôle et intelligent. Parce que si elle part, ce sera pour un autre homme car elle ne peut pas se retrouver seule, elle n’est pas assez forte. Elle ne comprend pas aussi que je serais toujours là pour elle, pour faire toutes ces choses qu’elle ne sait pas faire. Je vois bien qu’elle a envie de bien faire et de se débrouiller par elle-même mais je ne préfère pas la laisser croire qu’elle en est capable. 

L’enfer, c’est toi. 

C’est un allé sans retour tout droit vers l’enfer et l’enfer, c’est toi. Je ne peux plus respirer, je ne peux plus supporter le poids que tu as sur moi. Libère moi, c’est dans tes yeux que je vois défiler ma vie, je me sens enfermée dans ton corps. Redonne moi ma vie, ne me donne plus d’espoir il n’y a que des mensonges. J’ai pris tout ce que tu disais pour de l’or jusqu’à ce que je me rende compte que c’était du toc. J’ai fait tout ce que tu m’as demandé, je me suis écrasée sur le sol. Mon erreur n’est pas de t’aimer parce que j’ai aimé celui que tu as été. Je n’aime que lui, pas la personne que tu es aujourd’hui. Je ne veux plus me battre contre toi, tu es venu pour m’emporter loin de ce qu’on appelle la vie. 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑